En attendant de découvrir… La Sportelle

Ensemble vocal né en décembre 2017 à Rocamadour, La Sportelle porte le nom de la médaille qu’emportent avec eux les pèlerins depuis la cité sainte. A l’image de cette médaille, ce quatuor à géométrie variable s’est donné pour vocation de faire rayonner Rocamadour et la musique sacrée à travers le monde… Le 20 mai, c’est depuis Châteauroux que rayonnera La Sportelle !

Pouvez-vous nous en dire plus sur le programme « Ave Maria, oui mais lequel ? » que vous allez proposer au public ?

Ce programme est né en 2018 d’un constat : tout le monde connaît l’Ave Maria et tout le monde trouve ça beau ! C’est à la fois une référence commune d’où que l’on vienne et une référence particulièrement imprécise… Alors d’accord c’est beau mais, de quel « Ave Maria » parle-t-on ?! Car ce texte a inspiré de très nombreux compositeurs au fil des siècles. Nous sommes partis de cette question tout simple pour proposer une réponse en musique : un voyage très diversifié à travers les époques et les pays à bord d’un seul et même texte.

Est-ce votre façon de dépoussiérer l’image que peut avoir la musique sacrée ?

Oui, nous sommes partis de ce sujet qui nous concerne tous et proposons une approche conviviale et nourrissante. Le répertoire est infini ! C’est ce qui permet au programme d’avoir une architecture claire mais souple : nous nous adaptons aux festivals, à la configuration des lieux, au nombre de chanteurs que nous sommes, à la présence d’un orgue ou pas… A Châteauroux par exemple, notre quatuor a capella proposera une version centrée sur les 20ème et 21ème siècles. Ce qui ne change jamais, c’est notre souhait d’adapter la trame à l’écrin qui nous accueille. Chaque lieu sonne différemment, nous avons donc à cœur de faire percevoir ces espaces de résonnance au public pour partager une vraie expérience musicale.

Vous animez un atelier le 21 mai, qu’avez-vous envie de partager avec les choristes amateurs ?

La spécificité de La Sportelle est de n’être spécialiste d’aucune période. Notre angle, c’est la musique sacrée mais avec une ouverture sur 1 000 ans, du 10ème siècle à aujourd’hui ! Ce que nous souhaitons partager, c’est notre approche qui traverse les siècles à partir d’un seul texte, nos expériences et découvertes stylistiques. Et bien sûr, chanter ! Faire goûter la richesse de ce répertoire que nous avons découvert.

Que représente pour vous cette participation au Festival de la Voix ?

La voix est notre cœur de métier donc cet accueil fait chaud au cœur. Il s’agit de notre première participation et nous sommes très heureux car c’est un magnifique festival ! Tant pour les chanteurs que pour les programmateurs, c’est un gage de qualité d’être passé par le Festival de la Voix…

Retrouvez La Sportelle lors de cette 17e édition du Festival de la Voix :

Inscrivez-vous à la Newsletter

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.