En attendant de découvrir… Noir Lac !

Noir Lac est une figure mythologique, un projet singulier porté par quatre univers. Au cœur de la période que nous traversons, Noir Lac est une rencontre aussi belle qu’inattendue de l’Afrique, des Etats-Unis et de l’Europe. Elle est un message essentiel de paix, de respect et de beauté à faire passer et entendre. Avant le concert du 20 mai, rencontre avec Catherine Simonpietri, chef de l’Ensemble Sequenza 9.3.

Quelle est la genèse du projet Noir Lac ?

David Neerman et Lansiné Kouyaté sont de vieux compagnons musicaux qui ont tourné dans le monde entier en faisant des duos au vibraphone et balafon. En 2012, alors qu’ils travaillaient à l’abbaye de Noirlac, des voix sont apparues dans l’imaginaire de David… Ils ont donc constitué un chœur amateur sur place pour se joindre au duo, mais David souhaitait vraiment travailler avec des professionnels. Finalement, c’est le festival Africolor en Seine-Saint-Denis qui a pensé à nous (l’Ensemble vocal Sequenza 9.3) et à la magnifique voix soul de Krystle Warren. Puis, la création a eu lieu à la Philarmonie de Paris en 2015.

Pourquoi Noir Lac est-il un projet si singulier ?

Noir Lac, c’est la rencontre de quatre univers. Lansiné Kouyaté et son balafon font vivre la tradition malienne, David Neerman vient du jazz, Krystle Warren est une chanteuse pop soul avec un timbre très chaud, une esthétique très personnelle et notre ensemble vocal Sequenza 9.3 propose une musique contemporaine, dite classique, qui se nourrit de rencontres avec des créateurs et interprètes de notre temps. Noir Lac est donc une musique assez novatrice avec des fondamentaux anciens… Le public est conquis à chaque concert car il n’a jamais entendu ce type de chants et d’univers sonore avant.

Qu’est-ce qui vous rassemble, malgré toutes ces différences ?

Notre point commun c’est l’envie d’aller vers les esthétiques des autres. Depuis que j’ai créé mon ensemble, j’ai toujours eu envie d’aller vers ce que je ne connaissais pas. Je crois que ce qui nous rassemble, c’est l’écoute des autres, la curiosité et l’admiration aussi ! Par exemple, Lansiné Kouyaté ne lit pas une seule note de musique et pourtant c’est un virtuose. C’est toujours fascinant de voir comment la musique est universelle et permet de se comprendre.

Quel concert allez-vous proposer au public du festival ?

Nous présenterons les titres de l’album qui est sorti fin octobre 2020. David Neerman a conçu tout le répertoire, c’est lui le compositeur. Ensuite, Manuel Peskine a fait les arrangements, il a su adapter la pensée de David pour 8 voix a capella. Finalement, c’est comme un album pop avec des univers qui se ressemblent et s’opposent, c’est un édifice auquel chacun apporte sa culture ! Nous présenterons aussi deux pièces d’Eric Whitacre, un compositeur américain, et quelques duos de David et Lansiné.

Retrouvez le concert de Noir Lac le vendredi 20 mai 2022 à la Scène Nationale Équinoxe :

Une interview d’Anaïs Andos

Inscrivez-vous à la Newsletter

En indiquant votre adresse email vous consentez à recevoir nos lettres par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et via les liens de désinscription.